La vie

Taxe de vente - L'économie de la taxe de vente

Taxe de vente - L'économie de la taxe de vente

Le Glossaire des termes économiques définit une taxe sur les ventes comme une "taxe prélevée sur la vente d'un bien ou d'un service, qui est généralement proportionnelle au prix du bien ou du service vendu".

Les deux types de taxes de vente

Les taxes de vente existent en deux variétés. Le premier est un taxe à la consommation ou taxe de vente au détail qui est un pourcentage simple de taxe placé sur la vente d'un bien. Ce sont le type traditionnel de taxe de vente.
Le deuxième type de taxe de vente est une taxe sur la valeur ajoutée. Sur une taxe à la valeur ajoutée (TVA), le montant de la taxe nette est la différence entre le coût des intrants et le prix de vente. Si un détaillant paye 30 $ pour un bien chez un grossiste et facture 40 $ au client, la taxe nette est alors placée sur la différence de 10 $. La TVA est utilisée au Canada (TPS), en Australie (TPS) et dans tous les pays membres de l'Union européenne (TVA de l'UE).

Taxe de vente - Quels sont les avantages des taxes de vente?

Le principal avantage des taxes de vente réside dans leur efficacité économique à percevoir un seul dollar de recettes pour le gouvernement - c'est-à-dire qu'elles ont le plus faible impact négatif sur l'économie par dollar collecté.

Taxe de vente - Preuve d'avantages

Dans un article sur la fiscalité au Canada, une étude de 2002 du Fraser Institute a été citée sur le "coût d'efficacité marginal" de diverses taxes au Canada. Ils ont constaté que pour chaque dollar collecté, l’impôt sur le revenu des sociétés causait des dommages de 1,55 dollar à l’économie. Les impôts sur le revenu étaient un peu plus efficaces car ils ne causaient que 0,56 $ de dommages par dollar collecté. Les taxes de vente sont toutefois devenues les plus importantes avec seulement 0,17 $ de dommages économiques par dollar collecté.

Taxes de vente - Quels sont les inconvénients d'une taxe de vente?

Aux yeux de nombreuses personnes, le principal inconvénient de la taxe de vente est qu’il s’agit d’un impôt régressif - un impôt sur le revenu dans lequel la proportion de l’impôt payé par rapport au revenu diminue à mesure que le revenu augmente. Le problème de la régressivité peut être résolu, si on le souhaite, grâce à l'utilisation de chèques de remboursement et d'exonérations fiscales sur les produits de première nécessité. La TPS canadienne utilise ces deux mécanismes pour réduire la taxe de régressivité.

La proposition de taxe de vente FairTax

Compte tenu des avantages inhérents à l’utilisation des taxes de vente, il n’est pas surprenant que certains pensent que les États-Unis devraient fonder l’ensemble de leur système fiscal sur la taxe de vente plutôt que sur l’impôt sur le revenu. La FairTax, si elle est appliquée, remplacerait la plupart des taxes américaines par une taxe de vente nationale à un taux de 23% TTC (équivalent à une taxe de 30% non comprise). Les familles recevraient également des «chèques préalables» afin d'éliminer la régressivité inhérente à un système de taxe de vente.